PRESSE / BLOGS / CRITIQUES

ALBUM DE FAMILLE – La famille en 21 chansons judicieusement agrafées les unes aux autres avec humour, élégance et folie

DEVOS de l'HUMOUR

Les-Devos
Octobre 2012, Album de famille récompensé au DEVOS d'OR de l'humour
C’est intime, c’est sacré la famille, non franchement c’est pas évident de l’évoquer à des tiers, à des étrangers à ceux qui ne font pas partie de la famille. Qui n’a pas connu cet instant fatidique où après un bon repas, la maîtresse de maison sort d’un placard l’album familial . Aussitôt petits et grands se penchent au-dessus des photos qui font pleuvoir toutes sortes de commentaires. Les petits découvrent des figures inconnues, les plus âgés sourient s’embuent de larmes, certains s’éclipsent… L’émotion gagne du terrain quand tout à coup l’album poussiéreux qui manifestement a envie de prendre l’air, devient un arbre à chansons. Quel bonheur de pouvoir exprimer en chansons tous ces non dits, ces sentiments, ces souvenirs trop figés sur leur album de photos et de pouvoir enfin les partager avec tous les étrangers possibles ! Qui eût cru que des auteurs aussi différents que Sardou, Polnareff, Brassens, Dutronc, Brel, Perret etc. pouvaient être réunis par la grâce d’une de leurs chansons évoquant, maman, papa, la sœur, le frère, le grand-papa et la grand- maman, une famille ordinaire, voyons ! Les comédiens chanteurs de la compagnie du Sans Souci, parfaitement entraînés par les metteurs en scène Isabelle TURSCHWELL et Lauri LUPI, ont une pèche d’enfer . Les chansons cocasses, tendres, insolentes font si bien partie de la comédie musicale de cette famille ordinaire que nous croyons que chacun de ses membres en sont les auteurs. Ne parlent-elles pas de leurs embrouilles, de leurs joies, de leurs attentes … Il est succulent Le blues de l’ado (V. Ansara/A. Nozière/S. Barbaroux ) interprété par Camille VOITELLIER (en alternance avec Stéphanie CAVAILLES) . Il faudrait avoir le cœur bien coincé pour ne pas être émus par le Zoo (David Sire) qui raconte les chamailleries d’un frère et d’une sœur et l’Histoire de roses (Robert Lamoureux) qui parle du départ de la grand-mère et ne pas rire aux larmes avec la chanson Dors mon fils (Les Fatals Picards) . Voilà un spectacle qui donne du baume au cœur, un véritable artifice de gaîté, d’humour, de poésie. A voir en famille évidemment. Quand nos airs de famille se déclinent en chansons comment ne pas se reconnaître ! Evelyne Trân 12/2015
« Un spectacle chanté à quatre voix, joyeu-sement réussi. […] Ils forment donc un parfait quatuor aux personnalités et aux voix joliment enlacées ! […] Audacieux et talentueux ! […] Une belle soirée d’une fraîcheur délicieuse. »
Humour et chansons. Des mélodies tendres ou drolatiques où s'enchevêtrent chagrins et bonheurs.
« La troupe est étonnante, enthousiaste, surprenante et sincère et nous fait vivre un agréable moment. Les quatre comédiens chanteurs sont aussi doués les uns que les autres et arrivent à nous faire rire, pleurer ou même les deux à la fois ! […] Ce spectacle est un vrai bonheur pour les oreilles et les yeux, la mise en lumière de Jaco Biderman étant particulièrement appréciable. Album de Famille est un véritable coup de coeur. »

Album de Famille est une pépite dénichée dans le Off du Festival d’Avignon. La mauvaise nouvelle, c’est que le Festival est fini…

Les comédiens chantent et jouent dans une complicité palpable. Les enfants grandissent, les parents vieillissent, et l’amour reste intact au fil des ans. Album de Famille est un hymne à l’amour. Il montre que la vie est faite de petits bonheurs qui sont décrits avec beaucoup de justesse. À voir en famille, ou entre amis, ce spectacle est touchant par son authenticité. Lire la suite sur le site de l’auteur

Très vite, dès les premières minutes d’un spectacle, on sait si 1/ ça va nous plaire, 2/ ça sort de l’ordinaire, 3/ ce sera… bien. Or là, d’emblée, c’est très bon, et ça sonne vraiment juste ! Gestuelle, regards, poses, voix, rythme, tout est là, bien là, précis. Et les quatre comédiens-chanteurs-musiciens – Mariline Gourdon, Camille Voitelier, Gildas Thomas et Ruben – auréolés d’une présence scénique incontestable, manifestent une complicité sans faille. Cet esprit de troupe, dans un spectacle évoquant la famille, réjouissances et crises comprises, est pour le moins idéal.

« Album de famille » : la promesse est tenue, littéralement, avec une intelligence et une énergie inouïes. Entre tendresse et amertume, sarcasme et nostalgie, les chansons du répertoire (Dutronc, Brel, Brassens, Reggiani et Nougaro mais aussi les Fatals Picards) déroulent les instantanés de la vie de famille avec ses figures obligées : le bébé tyrannique, la mère désemparée, le père frustré, le couple désuni, puis réuni, l’ado rebelle, ou encore les déjeuners-pugilats, les retrouvailles, les non-dits et menus compromis…
Les mille et un aléas de la vie domestique, avec ses peines et ses joies. Lire la suite sur le site de l’auteur